"Il est facile de dire que nous devrions être plus durables - mais comment y arriver? C'est le problème central auquel les étudiants doivent répondre dans leurs projets Global Challenge. De nombreux étudiants se sont lancés avec une opinion toute faite des solutions: arrêter la déforestation pour l'huile de palme; réduire les emballages plastiques dans la distribution alimentaire, etc. Le projet les a forcés à prendre du recul par rapport à leur a priori et s’interroger sur les raisons pour lesquelles elles n’avaient pas encore été mises en œuvre. Un manque de solutions techniques? Des pouvoirs politiques ou économiques opposés au changement? Un manque de sensibilisation des citoyens ou des consommateurs? Grâce à cette synthèse des perspectives, les étudiants sont souvent arrivés à des conclusions plus nuancées sur les voies de changements vers l'objectif final."
 

- Sarah Rosenberg, assistante pour le projet Global Challenge en GEST-S-204 Economic and Social Development


"A travers le cours de Scitech, j'ai appris à me plonger dans des rapports d'organismes professionnels du secteur de l'énergie et à en appréhender les bases, concepts, idées, innovations, raisonnements, etc. Il y avait un tas de documents passionnants (plans d'intégration massive des renouvelables dans les systèmes énergétiques actuels, transition énergétique dans des pays comme la Chine ou les USA, futur de l'industrie automobile, etc.). Au-delà d'apprendre à se plonger dans une thématique a priori inconnue et à en structurer ma compréhension et réflexion, j'ai appris beaucoup sur l'énergie de demain et ses enjeux. Le développement durable influencera beaucoup de secteurs (pour ne pas dire tous) et c’est dès lors essentiel d’être formés et informés sur ces matières."

- Marine (étudiante en bachelier en Ingénieur de Gestion)


“Le projet Global Challenge m’a permis d’appliquer les outils que j’avais appris dans mes cours à la Solvay Brussels School. Notre groupe avait décidé de traiter de la problématique du transport en commun à Bruxelles à partir de différents points de vue: économique, social, politique, … . Cela nous a permis d’adopter une posture plus critique des solutions proposées. Par exemple, nous nous sommes rendus compte qu’il était important de comprendre le régime fiscal des voitures de société avant d’évaluer le potentiel d’un changement des mentalités sur les choix modaux.”

- Tom (étudiant en bachelier Ingénieur de Gestion)


“Comme le développement durable est un sujet fort d’actualité, de nombreuses informations, parfois de tous les genres et à la limite de la confusion sont disponibles sur le sujet. (…) Le cours de SCITECH, plus particulièrement, m'a permis de connaître plus précisément les enjeux des différentes sources d’énergie. (…) En tant qu'étudiante à la Solvay Brussels School, c'est important de connaître ces technologies, car nous sommes les acteurs de demain. Donc, il est essentiel d'avoir un avis objectif, neutre et scientifique sur la question et c'est le principal rôle du parcours Energie. »

- Alessia (étudiante en bachelier Ingénieur de Gestion)

"Grâce à ce projet, j’ai pu rencontrer la majorité des professeurs du bachelier en Ingénieur de Gestion et discuter longuement de leur programme et de leur approche d’enseignement, ce qu’on a rarement l’occasion de faire en temps normal. Travailler ainsi ensemble à un objectif commun nous a permis d'établir des liens entre les cours des années supérieures et les concepts de base en chimie. Nous avons également encouragé les étudiant.e.s à faire des liens entre les cours de chimie et de physique donnés en bloc 1 tout en les sensibilisant à la problématique du développement durable par le biais d’un exercice partagé.”

- Laurence Rongy, Professeure de chimie en bachelier en Ingénieur de Gestion


"En tant que psychologue sociale, je m’intéresse à la santé et au bien-être des personnes et, de là, à l’impact des structures sociétales et organisationnelles sur le sentiment d’inclusion, le sens au travail, et la place du travail dans la vie des individus. C’est un plaisir pour moi d’échanger avec mes collègues d’autres disciplines sur ces questions fondamentales dans un monde de plus en plus complexe. Cette initiative donne une voix aux préoccupations que beaucoup d’entre nous ont, et nous donne l’occasion d’éduquer et de former les futures générations de décideurs aux enjeux auxquels ils feront face. Cette initiative a une valeur éducative non seulement pour nos étudiants mais pour nous aussi, membres de la communauté académique."

 - Pinar Celik, Professeure de Psychologie du Travail dans le bachelier en Ingénieur de Gestion

Mis à jour le 5 juin 2020